Même si l’effectif salarié de la CNBF est réduit (80 personnes en moyenne) et donc rend tout indicateur sensible à quelques évolutions individuelles, l’index égalité reste très bon.

Les 4 indicateurs que sont l’écart de rémunération (29 points), l’écart de taux d’augmentations individuelles (35), le % de salariées ayant bénéficié d’une augmentation individuelle au retour de maternité (15), le taux de salariés du sexe sous représenté parmi les 10 mieux rémunérés (10), donne un indice total de 89, soit 4 points de plus que la moyenne nationale.